Archive | septembre 2012

Inauguration de l’espace santé active à Poissy

Un espace de prévention, d’information et d’écoute a ouvert ses portes à Poissy.

Ce centre, qui allie mission de santé publique et volonté de réduction des dépenses de soin, constitue sans nul doute une piste très prometteuse pour réinventer notre modèle de santé.

Il est, en effet, bon de rappeler que  la pérennité de notre système de soin est de plus en plus menacée.  Avec  environ 11 milliards d’euros de déficit  pour la sécurité sociale en 2013, les discussions autour de la loi de finances 2013 qui s’ouvriront prochainement à l’Assemblée Nationale, dans un contexte budgétaire extrêmement contraint,  ne manqueront pas pointer l’urgence à agir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Logement social : une réponse partielle du Gouvernement aux besoins des citoyens et des collectivités

A l’occasion du petit déjeuner de travail organisé avec les élus locaux de ma circonscription, j’ai réalisé combien la question du logement social pouvait s’avérer bien plus complexe pour les collectivités locales, qu’une simple question de seuil et de construction.

Rappelons que la loi SRU du 3 décembre 2000 fixe aujourd’hui à 20% le taux minimum de logements sociaux dans les communes de plus de 3500 habitants et de plus de 1500 habitants en Ile de France, si ces dernières font partie d’une communauté d’agglomération au sens de l’INSEE.

Face à la crise du logement, le Gouvernement a décidé de réformer très largement le dispositif actuel. Le projet de loi qui sera ainsi présenté par le Gouvernement lundi 24 septembre à l’Assemblée Nationale, vise d’une part, à mobiliser le foncier public disponible de l’Etat et de ses établissements publics afin de favoriser les programmes de construction et d’autre part, à renforcer les obligations qui résultent de la loi SRU : augmenter de 20 à 25% le seuil minimum de logements sociaux dans les communes concernées et multiplier par 5 les sanctions, en cas de non respect de loi.

Si la construction de logement social est une priorité en terme de mixité et d’intégration sociale, ce projet ne répond que très partiellement aux besoins de nos collectivités et de nos concitoyens.

D’abord, il ne tient pas suffisamment compte des contraintes locales : foncier indisponible, budget insuffisant, demande  inexistante… Dans l’écrasante majorité des cas, les élus locaux ont pris leurs responsabilités en matière de logement social. Les quelques communes réfractaires ne sauraient limiter le succès de la loi SRU.

A contrario, on peut regretter l’absence de plafond de construction de logement HLM, car la mixité sociale passe aussi par une diversification des types de logement. Ainsi, de nombreuses collectivités qui dépassent largement le taux de 30% de logements sociaux, contribuent, de fait, à créer de nouveau ghetto.

Enfin, ce projet ne traite pas de la mobilité dans le parc social.  Rappelons que 60 à 65% de la population française peut prétendre à un logement HLM, si bien que de nombreux occupants pourraient tout à fait accéder au parc privé.  Le logement social doit constituer un tremplin vers  l’accession à la propriété et le parc privé,  pas une solution pérenne pour les familles.

La paralysie du parcours résidentiel contribue ainsi fortement à limiter le nombre de logements sociaux disponibles.

retrouvez les deux amendements que j’ai souhaité porté dans l’hémicycle:amendements David Douillet

Un weekend sous le signe de la richesse associative !

Rendez-vous incontournables de la rentrée, les forums d’association sont l’occasion pour les organisateurs, adhérents, et curieux de se retrouver le temps d’une journée. Ce weekend, à Crespières, Villiers Saint Frédéric, Plaisir et Poissy, j’ai eu le plaisir de constater que ces journées dédiées à la vie associative rencontraient partout le même engouement. Près de 89 stands présents à Plaisir et plus de 6 000 visiteurs à Poissy, les chiffres parlent d’eux-mêmes !

En tant que sportif et, surtout, en tant qu’homme politique, j’ai toujours accordé la plus grande importance à l’activité associative, vecteur d’éducation aux règles de vie en société, de sensibilisation au respect d’autrui et de partage.

C’est la raison pour laquelle je me suis battu, lors de mon précédent mandat, pour soutenir financièrement un maximum d’associations et que je continue de me mobiliser.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Samedi 8 septembre 2012 : forum des associations de Plaisir avec le Maire, Joël REGNAULT.

Dimanche 9 septembre 2012 : forum des associations de Poissy avec Karl OLIVE, Conseiller Général des Yvelines.

 

photographies: Patrick BULLANGER

Journée Portes Ouvertes vendredi à Poissy

La permanence du 147, rue du Général de Gaulle était ouverte toute la journée pour nous permettre de nous retrouver, pour un moment chaleureux et amical, après la période estivale.

 

 

 

C’était l’occasion de faire le bilan de la session parlementaire extraordinaire de juillet : hormis le détricotage systématique des mesures destinées à soutenir la compétitivité et l’emploi mises en œuvre par le gouvernement de François Fillon, aucune mesure concrète n’a été présentée. La fiscalité a été alourdie, les mesures pour l’emploi systématiquement attaquées, les ménages modestes implacablement mis à contribution.

La rentrée parlementaire, prévue le 10 septembre, ouvrira une nouvelle période, mais dont les prémices ne sont pas plus encourageants : entre discours dogmatique et inaction sur le fond, c’est un festival d’immobilisme surmédiatisé auquel nous assistons.

Et chacun de celles et ceux qui sont passés vendredi ont pu entendre ma détermination à défendre sur les bancs de l’Assemblée les mesures indispensables pour la sauvegarde de notre pays !