Archive | avril 2013

Que reste-t-il du Japon ? sur LCP

J’ai eu le plaisir de participer à l’émission « Parlez-moi d’ailleurs », magazine mensuel de la chaîne LCP, consacré à la géopolitique.

Le 8 avril dernier, nous étions invités à parler du Japon par Franz-Olivier Giesbert. Avec Guibourg Delamotte, Philippe Moreau-Defarges et Jean-François Sabouret, nous avons évoqué le Japon d’aujourd’hui et les défis auxquels il est confronté, comme l’ensemble des pays industrialisés.

Vous pouvez retrouvez l’émission en cliquant sur la photo ci-dessous :

LCP 8 avril

Remise des Médailles du Travail à Plaisir

Vendredi soir, j’avais le plaisir de participer à la cérémonie organisée à la Mairie de Plaisir pour la remise des Médailles du Travail.

Une très belle cérémonie, chaleureuse et solennelle à la fois, qui mettait à l’honneur celles et ceux dont l’engagement dans leur activité professionnelle ne s’est pas démenti pendant toutes ces années.

Médailles du Travail - Plaisir

L’ensemble du conseil municipal de Plaisir, le maire, Joséphine Kolmannsberger, le maire honoraire et mon suppléant, Joël Régnault et moi-même étions heureux d’être rassemblés autour de ces salariés remarquables.

Intervention de François Hollande : mon communiqué de presse

photo(5)Déception et consternation 

Les Français attendaient un remède puissant. François Hollande leur sert de l’eau tiède.

On espérait un geste simple, fort et symbolique. François Hollande propose plutôt de créer, encore, des structures inutiles : une Haute Autorité, un Office Central…

La transparence est inutile, on le sait, sans pouvoir de contrôle véritable. Et les outils existent déjà pour cela. Il ne manque que la volonté politique de les mettre en œuvre.

Le discours ambiant ne fait que renforcer la suspicion des citoyens, déjà injuste pour la majorité des élus, honnêtes et engagés au service de l’intérêt général. Et fragilise durablement la cohésion même de notre Nation. François Hollande devrait y songer.

Et encore une fois, les sujets importants attendus par les Français, parce qu’ils touchent leur vie quotidienne, ne sont pas abordés.