Tag Archive | économie

Loi Macron, ou la politique du pansement

pansement01Alors que la France a 2000 milliards de dette, que la balance du commerce extérieur est largement déficitaire, que le chômage augmente chaque mois, le projet de loi présenté par Monsieur Macron et supposé relancer la croissance dans notre pays fait figure de répertoire de mesurettes !

Des semaines de montage médiatique autour de ce texte, pour que la montagne accouche finalement d’une souris : tout ça pour ça.

Une fois encore, le Gouvernement fait une démonstration de sa capacité remarquable à mener une « politique du pansement » plutôt que de proposer une vision globale et des réformes structurelles, dont chacun sait qu’elles sont pourtant désormais indispensables à la survie de notre économie.

Question au Gouvernement : ma défense des entrepreneurs

Retrouvez le texte de la question que j’ai posée ce jour au Premier ministre, en écho aux manifestations des entrepreneurs français, ainsi que la vidéo de la séance en cliquant sur l’image ci-dessous :

QA 2décembre 2014

 

 

 

 

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

Ma question s’adresse à Monsieur le Premier ministre,

Monsieur le Premier ministre,

Cette semaine, les chefs d’entreprise sont dans la rue, pour la première fois depuis 15 ans !! pour exprimer  une détresse profonde et alarmante pour les responsables politiques que nous sommes.

Oui, les patrons de TPE  et de PME, ces hommes et ces femmes qui donnent du travail à 3,5 millions de personnes dans notre pays, qui produisent la moitié de la richesse française et qui travaillent sans compter pour faire face aux obligations qui sont les leurs.

Leur détresse est d’autant plus sérieuse que la France compte 28 000 chômeurs de plus que le mois passé, comme le précédent, et comme celui d’avant…

Avec votre pacte de responsabilité, vous pensiez calmer cette colère qui gronde. Mais ce pacte est comme le reste de votre politique : inefficace. Monsieur Macron lui-même l’a reconnu ce matin : « un échec ».

La suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires que vous avez votée dans la précipitation en 2012 est un immense gâchis et une faute politique majeure :

–         Un grand gâchis parce que 9 millions de salariés en France ont vu leur pouvoir d’achat diminuer en période de crise.

–         Une faute politique majeure car aujourd’hui les préconisations du rapport franco-allemand commandé par le ministre de l’économie sont sans appel. Je cite : «les dangers économiques, sociaux et politiques auxquels l’Europe est confronté nous mettent tous en danger ».

Et si vous n’étiez pas encore convaincu, permettez-moi de citer le rapport d’un grand Think tank français dont personne ne contestera le sérieux : « les salariés français à temps plein travaillent moins que tous leurs voisins européens, dans des proportions inquiétantes, quel que soit l’échelle du temps considérée. »

Il est urgent, Monsieur le Premier ministre, de redonner aux entreprises et à leurs salariés la liberté de choisir de sortir ou non des 35h par une négociation interne, comme le préconise Nicolas Sarkozy.

Il est urgent, Monsieur le Premier ministre, de proposer un nouveau contrat de travail qui soit plus attractif pour les employeurs.

Il est urgent, Monsieur le Premier ministre, de prendre vos responsabilités, même si le courage politique n’est pas la caractéristique principale de votre Gouvernement.

Je vous en donne aujourd’hui l’occasion : aux chefs d’entreprise qui vous écoutent en ce moment même, répondez : allez vous rétablir la défiscalisation des heures supplémentaires, et allez-vous oui ou non assouplir le carcan des 35h en 2015 ?

Poissy n’accueillera pas le PSG

Je regrette très vivement le vote du Conseil Régional d’Ile-de-France, intervenu cet après-midi, et qui exclut définitivement la ville de Poissy des sites pouvant accueillir le centre d’entraînement du PSG.

C’est d’une part un véritable camouflet pour Frédérik Bernard, le maire socialiste de Poissy, qui soutenait ce projet, et qui se retrouve ainsi abandonné par ses camarades socialistes et Verts de la Région, d’autre part un retournement car la Région avait elle-même voté cette possibilité l’année dernière, et enfin un échec pour le développement de ce territoire.

La majorité socialiste du Conseil Régional a en effet adopté un amendement porté par le groupe des Verts, supprimant la possibilité de créer un « espace vert et de loisirs » au niveau de la Ferme du Poult, à Poissy.

Je me suis battu longuement en séance contre cet amendement, démontrant que l’impact de l’implantation du centre d’entraînement du PSG serait anecdotique, au regard des centaines d’hectares promis à une urbanisation intense dans le cadre du SDRIF. En effet, ce site de 20 hectares, exclusivement dédiés à l’entraînement, était en réalité le meilleur rempart à une urbanisation de ces terres agricoles du plateau des Alluets.

Cette possibilité d’aménagement limité avait été ouverte l’année dernière, par l’adoption par la même majorité au Conseil Régional, d’un amendement porté à l’époque par Eddy Aït et moi-même, qui créait sur le SDRIF une zone d’aménagement d’« espace vert et de loisirs ».

La mairie, et particulièrement Frédérik Bernard, le maire de Poissy, ont été aux abonnés absents tout au long de ce projet qu’ils prétendaient défendre, ne sollicitant pas de rendez-vous auprès du Président du Conseil Régional, et n’assistant pas aux débats sur ce sujet pourtant crucial pour la ville lors de la Session plénière, alors qu’avec Karl Olive, conseiller général de Poissy Sud, nous avons défendu le projet jusqu’au bout dans les différentes instances. 

Séance de questions au gouvernement du mercredi 13 février

J’ai posé hier une question d’actualité, sur le devenir du Grand Paris, enjeu majeur de développement de tous nos territoires franciliens. Le Premier ministre doit en effet rendre le 15 février ses arbitrages sur le sujet, et annoncer les différentes phases de mise en œuvre.

La réalisation des chantiers de transports prévus sera en effet le clé de voûte de la réussite globale du projet, un projet dont l’actuel Gouvernement ne fait plus une priorité : un milliard d’euros prévus pour le Grand Paris, finalement non budgétisés sur 2013, et, rappelons-le, une ministre, Cécile Duflot, qui était ouvertement hostile à ce projet lorsqu’elle était conseillère régionale d’ile de France !

Vous pouvez retrouver mon intervention en vidéo en cliquant sur l’image ci-dessous :

QA 13 février

Projet de loi de séparation et de régulation bancaire

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de séparation et de régulation bancaire qui débute aujourd’hui, j’ai déposé plusieurs amendements visant à améliorer la protection des consommateurs, trop souvent soumis à des frais bancaires qu’ils ne comprennent et ne maîtrisent pas, augmentant ainsi leur fragilité économique à des moments critiques.

Entre pratiques abusives et agios excessifs, souvent dénoncés, ce texte était l’occasion de remettre du bon sens dans les relations entre les Français et leurs banques.

C’est le sens des amendements que j’ai soumis, et que je défendrai dans l’hémicycle : commission d’intervention fixe de 5€ quel que soit le moyen de paiement en cas d’incident ou de découvert autorisé, plafonnement de ces mêmes frais et des agios, avec la prise en compte des revenus dans le calcul de ce plafond pour les personnes les plus fragiles économiquement, transparence des tarifs bancaires facturés chaque mois au client, système d’alerte obligatoire, afin d’anticiper les dépassements de découvert autorisés.

J’ai également proposé un amendement visant à étendre l’obligation de conseil à laquelle sont soumis aujourd’hui les établissements bancaires à leurs clients « collectivités locales ». En effet, les produits financiers sont devenus d’une telle complexité que les compétences des responsables des investissements dans nos collectivités ne suffisent plus à les appréhender. La démonstration en a été faite avec les emprunts toxiques contractés par de trop nombreuses collectivités.

Vous pouvez consulter les amendements en cliquant sur la page ci-dessous :

Amendements PJL séparation et régulation bancaire

Revoir la Matinale sur LCP

Vous pouvez trouver le replay de l’émission en cliquant sur l’image ci-dessous :

Matinale LCP

 

 

 

Émission d’actualité politique, animée par Patrick Chêne.

Projet de Loi de Finance – Mission Travail et Emploi

Je suis intervenu aujourd’hui dans l’hémicycle dans le cadre du débat sur le Projet de Loi de Finances pour 2013 (PLF), sur la mission Travail- Emploi.

C’était l’occasion de redire mon attachement aux valeurs de l’entrepreneuriat, et au soutien et à la reconnaissance que devrait avoir l’Etat pour celles et ceux qui sont, en France, les créateurs de richesse et d’emploi, et que la majorité actuelle préfère soumettre à une pression fiscale de plus en plus intolérable.

Vous pouvez lire mon intervention ici et la vidéo est disponible sur le site de l’Assemblée Nationale.