Tag Archive | République

Cet après-midi je n’ai pas pu applaudir

FH Congrès

 

Cet après-midi à Versailles lors du congrès après le discours présidentiel, j’ai chanté avec fierté la Marseillaise avec tous mes collègues parlementaires, mais je n’ai pas pu applaudir le discours de François Hollande car je suis resté sur ma faim.Je sais que pour gagner un combat, il faut plusieurs qualités, outre le fait de connaître parfaitement son adversaire, de se préparer minutieusement, de savoir s’adapter, d’avoir les meilleures stratégies : il faut être extrêmement réactif.

Les mesures prises aujourd’hui arrivent beaucoup trop tard et auraient pu être prises il y a des mois.

Pourquoi ai-je le sentiment comme la majorité des Français que ces 4 000 personnes fichées par le service des renseignements comme étant des individus radicalisés, peuvent vivre en toute impunité, en toute liberté ?

Il faut donc un drame pour que des perquisitions soient menées et que des arrestations soient effectuées ?

Encore une fois, sur ce sujet, le Président, n’a pas été assez réactif, pas assez rapide.

Après les attentats du mois de janvier dernier, le gouvernement, nous propose un projet de loi sur le renseignement, il est passé dans les mains des députés, des sénateurs, puis en commission mixte paritaire, au final il a été voté le 24 juillet, soit plus de 6 mois après les faits.

Aujourd’hui cette majorité nous prouve encore sa lourdeur et sa lenteur dans ses prises de décisions. « Nous sommes en guerre ! » Je suis d’accord, alors il faut être rapide pour être plus efficace. Dans cet état d’extrême urgence, nous n’avons pas le temps de reprendre une partie de la Constitution.

Pour mettre en œuvre les mesures présidentielles, un certain nombre de projets de loi en procédure accélérée pourraient suffire à nous donner les meilleures armes législatives pour combattre le terrorisme.

De plus, sur ces sujets régaliens, députés et sénateurs, pourraient travailler ensemble, en même temps, dans un même hémicycle, comme lors du congrès à Versailles.

Cet après-midi à Versailles, j’ai aussi cru que nous allions protéger TOUS les Français.

A aucun moment, lors de son discours, le chef de l’Etat n’a soulevé la problématique de l’amalgame.

Il est temps d’aider nos compatriotes musulmans à se protéger contre le radicalisme, il est urgent de constituer un Islam conduit par des imams qui parlent français, soient de culture française et français.

Arrêtons le laxisme, cette politique de l’autruche, ayons le courage de punir tous prêcheurs, prédicateurs, imams, ne respectant pas nos valeurs, nos principes de liberté, notre façon de vivre.

Je sais que les Français sont plus que jamais unis… L’unité nationale est acquise, il est temps de passer à l’ACTION nationale, comme moi, beaucoup de Français l’attendent, alors agissez plus vite, Monsieur le Président de la République, et là j’applaudirai.

BBR

 

Dernier adieu à Patrice Dominguez

Patrice était né sous le soleil d’Alger. Surnommé dès ses 17 ans « Monsieur 100.000 volts », cette énergie prodigieuse ne l’a jamais quittée.  Après sa très belle carrière d’athlète, il a su transmettre, comme entraineur, autant sa passion que sa technique.

Je l’ai rencontré lors d’émissions de télévision dès le début de ma carrière : nous partagions cet amour du sport, et surtout des valeurs qu’il représente. : le travail, la persévérance, la recherche perpétuelle de l’amélioration et le respect mutuel, ce fameux fair-play.

Patrice était exigeant, et savait se remettre en question en permanence, ce qui lui a permis d’arriver et de rester au plus haut niveau pendant plusieurs années. Il a été à plusieurs reprises au service du sport français, que ce soit comme athlète, bien sûr, mais aussi comme capitaine de l’équipe de France ou comme DTN. Passionné par son sport, il laisse des dizaines d’ouvrages qu’il a consacrés au tennis.

Il avait tout des plus grands : le travail acharné, l’envie permanente de se dépasser, de faire mieux, le respect aussi, celui de ses adversaires, dans ce sport de confrontation très particulier qu’est le tennis. Il a porté ces valeurs également lors de sa carrière de consultant sportif, sachant toujours remettre en perspective les performances.

La grande famille du sport français a dit son dernier adieu aujourd’hui à l’un de ses membres, et, parce que c’était un homme qui a été d’un courage et d’une pudeur absolue, jusqu’au bout, je ne dirai pas que nous sommes tristes. Non. Mais qu’est ce que tu vas nous manquer, Patrice.

 

Communiqué sur l’affaire Léonarda

François Hollande a démontré cette fois encore son incapacité totale à trancher en situation de crise.

Pour celui qui est aujourd’hui a la tête de la cinquième puissance mondiale, le moins que l’on puisse dire, c’est que cela pose de graves questions.

Les Français attendent du Chef de l’Etat qu’il entende leurs demandes, et qu’il soit le garant de l’application des lois républicaines. Cela n’a pas été le cas aujourd’hui.

Parlement des Enfants

Comme chaque année depuis 1994, a lieu cette année le « Parlement des Enfants« .

577 enfants sont élus par leurs camarades de classe pour représenter l’ensemble des circonscriptions législatives de métropole, d’outre-mer et des Français établis hors de France.

Il s’agit d’offrir aux écoliers scolarisés en cours moyen deuxième année (CM2) une leçon d’éducation civique «grandeur nature », en leur proposant de découvrir la fonction de législateur et de l’exercer le temps d’un Parlement des enfants.

Ils sont à cet effet invités à rédiger, sous la conduite de leurs enseignants qui les accompagnent dans cette réflexion, une proposition de loi, au terme d’une discussion qui doit leur apprendre ce qu’est le débat démocratique.

Dans ma circonscription, c’est une classe de l’école Saint-Exupéry, à Plaisir, qui a été retenue pour participer à cette magnifique opération de découverte de la vie parlementaire.

Après que les élèves soient venus visiter l’Assemblée, j’ai eu le plaisir de les rejoindre dans leur classe pour prendre le temps de répondre à leurs questions.

A cette occasion, j’ai pu, une nouvelle fois, mesurer le remarquable travail d’éducation civique et d’intégration républicaine effectué par les enseignants, au-delà de l’instruction qu’ils dispensent aux enfants.

Comme chaque classe participante, la classe de CM2 de Saint-Exupéry a travaillé sur une proposition de loi, qu’elle devra défendre dans les prochaines semaines.

Je leur souhaite bon courage pour ce travail d’explication et d’argumentation, qui leur permettra de faire valoir leur opinion devant les autres, et peut-être, de les convaincre, dans le respect de chacun. C’est aussi l’occasion de mesurer concrètement combien la liberté d’expression et la liberté de conscience doivent nous être chères, dans le cadre des institutions d’un État démocratique.

Ecole Plaisir1